Du mardi 24 au vendredi 27 novembre – Guiyang

4 jours a attendre nos velos, 4 jours pour obtenir la prolongation de nos visas pour le mois a venir. Jusque la rien de complique…

Nous testons mardi matin un petit dejeuner dans les stands de rue : petits paquets de riz cuits dans une feuille de riz, raviolis, pain frit… Puis nous nous dirigeons vers le poste de police juste a cote de la gare car nous avons lu dans le guide que pour prolonger un visa, il faut une attestation de residence, fournie par les tres grands hotels pour les riches ou bien par le poste de police pour ceux qui comme nous sont radins et ne logent pas dans un hotel repertorie. Nous arrivons a faire comprendre aux gendarmes ce que nous voulons et leur transmettons le numero de telephone du BSP (Bureau de Securite Publique) de notre guide, cense s occuper des visas. Panpan parle avec un homme au telephone en anglais, qui nous informe que la gerante de l hotel va venir attester de notre sejour dans son etablissement. Nous la voyons en effet debarquer, 5 mn plus tard. Elle discute avec les gendarmes et nous embarquons avec elle dans un taxi pour se rendre a un BSP a 15mn de trajet a travers la ville afin de signer des papiers plus officiels. Nous pensions prolonger nos visas dans ce bureau mais non, on nous informe qu il faut nous rendre dans une ville de banlieue, a 1h de route, au BSP principal… et qu il nous faudra demontrer notre capacite financiere pour le mois a venir : 100 dollars par jour et par personne… euh… desoles monsieur mais nous n avons pas 6000 dollars de cash !!!!! Nous negocions pour 5000 yuans, entre nos reserves et un retrait ca devrait le faire. Nous retournons a l hotel en taxi, et tentons de retirer l argent necessaire. Panpan a retire il y a moins d une semaine, impossible. Lulu…et ben Lulu…elle a oublie son code…oups…donc pas d argent, nous rentrons bredouilles en nous demandant comment reunir l argent rapidement…
Lulu s affaire donc a une grande lessive (a la main bien sur), LA lessive du mois des affaires qui ont 20 jours maintenant…encore oups… Un petit tour du quartier nous fait decouvrir une sorte de foire d automne ou nous achetons du miel, de la farine de papaye et du sucre non raffine en bloc. Dans la rue, toujours ce constraste de femmes en pyjamas polaires alors que pas mal d autres sont en tenue apparentee a de la prostitution chez nous (vraiment, sans exageration, c est hallucinant : dentelles en haut avec decollete, jupe inexistante avec collants transparents et bottes cuissardes a talon aiguille…).

Mercredi matin, nous retentons notre chance a la banque ou heureusement Panpan arrive a retirer 2000Y, nous pouvons nous rendre au BSP. La dame de l hotel nous hele un taxi non officiel, en l occurence une voiture lambda conduite par une dame lambda, qui nous emmene en 40mn facon rallye au BSP de la ville d a cote. Nous montons au 2eme etage dedie aux etrangers. Nous sommes seuls face a 3 officiels. On nous demande pourquoi nous sejournons a Guiyang, notre futur itineraire, notre lien relationnel, et enfin on nous demande de montrer notre capcite financiere. Nous sortons nos 300 dollars et 3000Y restants,ainsi que nos CB (sans lui dire qu une des 2 n a plus de code !), la femme opine de la tete, ouf ! Elle nous demande ou l on a trouve notre hotel car il est vraiment « cheap »… oui madame, tres tres cheap en effet mais les plus chers nous refusent… Ce n est pas tout a fait vrai mais comment lui dire que cet hotel est trop cher pour nous et qu il s agit a ce moment la du plus cher du voyage ???!!! (25 euros)… Quelques photocopies au rez de chaussee, un formulaire a completer, un papier officiel en guise de passeport temporaire et voila, on nous informe que nous devons patienter 7 jours ouvrables pour obtenir notre prolongation… Pfff …. Decidement, attendre, toujours attendre…
Mais pas le choix, nous retournons en taxi vers la ville, visiter ce qu il y a d interessant, et notamment le Temple Hongfu, situe dans un superbe Parc de 400ha et 9 collines reliees par des sentiers. Dans ce parc, des gens dansent, chantent, jouent a la toupie, font du tai chi, jouent aux cartes… Nous montons jusqu au Temple ou un moine nous invite a dejeuner dans le petit restaurant vegetarien. Ce meme moine donne a Panpan discretement un billet de 100Y (que l on a redonne en offrande a un bouddha au sein du monastere), pour des raisons qui lui sont propres mais qui nous invitent a la reflexion sur le don… Plusieurs plats de legumes et tofu a volonte avec du riz, on se regale et on profite de ce lieu qui nous fait toujours autant de bien, zen et detendu. Nous redescendons par les petits chemins vers le zoo, ensemble de cages glauques accueillant ours, tigres blancs, oiseaux… et meme des singes, alors que des centaines d autres se baladent librement dans la foret autour et sont devenus l attraction phare d une dame bien rodee. En imitant le cri des singes, ils accourent tous a sa suite pour etre nourris. Incroyable de les voir par dizaines sortir des bois, marcher sur la route…
Nous rentrons a l hotel a travers la ville, l occasion de decouvrir les habitudes locales. Artisans, bazars de quartiers avec medecins, animaleries, bijoux, pinceaux…, styles vestimentaires, passages souterrains facon villes, cuisine de rue…

Il fait toujours gris et frais en ce jeudi matin, ou nous partons a la decouverte d une autre partie de la ville, vers le fleuve. Vers la place centrale ou se dresse une grande sculpture doree en imitation de bambous, des gens dansent ou s initient aux arts martiaux. Plus loin, une ruelle conduisant au Temple Qianming, plus haut lieu bouddhiste du Ghizou, abrite des dizaines de mendiants et estropies rampant parfois par terre sur le ventre sur des sacs en plastique. Nous atteignons la pagode aux 3 toits, embleme de la ville, entouree de grattes ciel. Dejeuner dans un petit bouiboui en compagnie de nombreux etudiants en pause, puis balade dans les ruelles avant de s installer observer la vie sur la place centrale. Cerfs volants en forme d oiseaux, familles, jeunes en equipe en train de faire une sorte de jeu de piste pour lequel Panpan a ete sollicite 2 fois (il parle chinois maintenant 🙂 ), peintre de rue qui dessine sublimement en quelques coups de craies a l eau les prenoms des gens…

Nous devions retourner ce vendredi au Parc et au temple, mais en allant voir a la gare le matin, nos velos sont deja arrives !! Nous passons donc la journee a preparer le depart du lendemain : achats au Decathlon d en face, reparations des montures endommagees, courses au supermarche en folie… Enfin, nous allons pouvoir repedaler en attendant de revenir a Guiyang la semaine prochaine pour recuperer nos passeports ! Direction Kaili, a l est.