Vendredi 6 au dimanche 8 mars – De Todos Santos (Guatemala) a la Laguna de Montebello (Mexique)

Voila, bye bye le Guatemala, merci de nous avoir accueillis et fait vivre de belles aventures. Heureux d avoir acheve ce pays dans les montagnes avec cette opulation souriante.

Le vendredi matin, le bus direct en direction du poste frontiere de La Mesilla, cense passer a 4h du matin… n est jamais passe, laissant sur le carreau pas mal de gens qui devaient se rendre dans les petits villages alentours. Plan B, on doit redescendre sur Huehuetenango pour changer de bus. Ce dernier se retrouve envahi de guatemalteques, on se retrouve a 5 par banquette… nous rappelant une fois de plus ce superbe trajet indien en train 🙂
Le bureau de l immigration est a 1km du terminal de bus. 1km de boutiques identiques vendant jouets, vetements occidentaux, lingerie plus que sexy… on epuise nos derniers quetzals et on va faire tamponner nos passeports. Bonne surprise, la sortie du pays est gratuite. Taxi collectif pour la ville mexicaine frontiere a 4km (7 par taxi), nouveau tampon d entree et hop, on monte dans un bus pour la ville de Comitan, noeud regional pour s organiser. Sur cette route, un poste d immigration nous controle et fait descendre deux personnes… aussi vite remplacees par deux autres qui attendaient plus loin.
On s attendait a arriver dans un petit village typique, Comitan est en fait une grosse ville tres developpee et occidentalisee. Parc central tres joli ou se baladent de jeunes couples main dans la main.

Les cloches de l eglise en folie nous reveillent le samedi matin. Vu la tronche de la chambre, on ne comptait pas s attarder de toutes facons… Petit dejeuner sur la place avec les locaux et depart en bus pour la Laguna de Montebello, grand parc national aux 50 lacs, a 1h15 de route pour passer le wek-end. Nous logeons au village de Tziscao, pres du lac du meme nom, dans une belle cabaña, l herbegement typique d ici. Le lac est, comme a Flores et Atitlan, beaucoup monte depuis un an et a englouti quelques fondements de maisons, des terrains de jeux…
On decouvre l apres midi le Lago Internacional, qui fait office de frontiere avec le Guatemala. Une ligne de flottaison au milieu, quelques monuments sur la ligne au niveau de la terre. On repasse dans le pays que nous venons de quitter pour un instant. Les comedors ici sont une petite dizaine et vendent tous la meme chose : a manger donc, des medicaments miraculeux, du fromage, du cafe et du chocolat. Le tout a destination des cars de touristes qui debarquent 15mn, le temps de tout devaliser et de prendre 3 photos.
La petite fille de l hotel flashe elle aussi sur mes bracelets et me demande de lui en faire un. La douche est chaude, la chambre est propre, on a vue sur le lac, c est royal !

Apres un atelier boucles d oreilles en fil et bouton copie sur les femmes de Chajul (cf article sur Nebaj), car aujourd hui c est la Journee de la femme !, on part decouvrir les lacs du parc, a pied bien sur car comme tout le monde le sait maintenant, nous sommes des radins inveteres et le tarif des rickshaws est trop eleve. On voulait marcher, ca, on aura marche… 🙂
Lac de Montebello pour commencer avec exploration dans la belle foret voir si l on peut rejoindre les lacs suivants… mais non, il n y a qu a cheval que ca passe car il faut aller dans l eau. Retour sur la route pour se rendre aux Cincos Lagos ou deux miradors nous permettent d admirer de haut le bleu de l eau. Route jusqu au lac de Pojoj, le plus joli de tous avec une petite ile au milieu. Un sentier nous mene jusqu a un point de vue superbe. On termine cette belle exploration par le lac de Tziscao ou la sieste de 15mn est la bienvenue.

Il faut savoir que le route jusqu a Tziscao a ete realisee en 1973. Le parc compte 157 especes d orchidees, que l on croise pour certaines tres facilement tout le long de la route… un bonheur pour les yeux !