Jeudi 25 et vendredi 26 decembre – Sauraha Trekking dans la jungle

Le 25 au matin nous traversons la riviere qui nous separe du monde “sauvage” du Parc National Royal Chitwan dans une brume epaisse a bord d une pirogue menee par un etrange passeur, digne du Styx.

Nos guides, Prakash et Ramesh, nous mettent a l aise immediatement avec les consignes de securite : se cacher derriere un gros arbre si un rhinoceros nous fonce dessus, se serrer les uns aux autres en criant si un ours attaque, courir en s eparpillant si des elephants nous chargent et quand au tigre, esperons qu il ait deja mange… Ambiance. Lysiane et Odile, comme nous, se sentent impregnee de cette jungle que nous allons traverser toute la journee. Quelques minutes plus tard nous observons deja des empreintes de tigre fraiches dans la boue sous un pont alors que la brume se leve doucement.

Nous evoluons ensuite sur un des nombreux petits sentiers connus des guides, ecartant une vegetation luxuriante pour se faufiler. Lysiane et Odile apercoivent notre premier rhinoceros, tout le monde se fige. Il nous observe a une cinquantaine de mettre. Prakash emet un bruit pour solliciter une reaction du rhinoceros qui semble n etre pas timide et commence a se rapprocher de nous. C est un jeune au vu de sa curiosite, nous reprenons rapidement notre marche. Un crocodile somnole sur la berge opposee de la petite riviere que nous suivons un moment, de nombreux oiseaux s egayant et s envolent a notre passage.

Apres un pique-nique a deux pas des nids aeriens de marabouts, ces echassiers macabres, nous rentrons de nouveau dans des passages de hautes herbes ou la prudence est de mise. Partout des traces attestent de la vie des rhinoceros et des elephants sauvages. Nous devons detacher les sangles de nos sacs a dos car en cas de danger il faut jeter son sac et courir. Les respirations s accelerent comme notre pouls, portant notre niveau d aventure vecue a son apogee. Puis retour dans une foret ou de nombreux jeunes arbres sont casses, ceux-la car l elephant qui avance ne fait pas le tour pour continuer son chemin, ceux-la car les rhinoceros veulent manger les feuilles fraiches des hauteurs.

Soudain, un rhinoceros femelle et un petit (probablement plusieurs centaines de kilos tout de meme) apparaissent sur notre droite, de l autre cote de la berge. Nous sommes a dix quinze metres d eux environ. Prakash nous met a l aise, la femelle ne chargera pas a travers le bras d eau. On est figes face a ce spectacle magnifique quand un bruit important dans la brouissaille face a nous de notre cote de la berge nous fait sursauter. En alerte maximale, Prakash nous ordonne le retrait dans la bousculade de peur que ce soit le delicat papa (un rhinoceros adulte pese environ 2 tonnes) du petit cuirace. Ouf ! ce n est qu une bande de singes bruyants. Nous sommes sous le vent, la femelle rhinoceros ne nous a pas vraiment captes, les rhinos ayant une tres mauvaise vue et les singes ont couvert notre presence. Nous continuons a observer dans une tension palpable quand Ramesh eternue sans le vouloir. Nous repartons pour ne pas plus deranger la femelle et son petit.

Le soir venu, apres une traversee epique de la riviere sur une nouvelle pirogue, nous gagnons le village de Gatgai au coucher du soleil pour un diner autour d un feu de camp tres sympa avec nos guides, suivi d une nuit sauvage et confortable.

Le lendemin matin, Lysiane et Odile nous laissent continuer seuls avec les guides, ce qui leur permet de prendre le temps de se balader dans le petit village. Elles rentreront a Sauraha en taxi. Nous, Panpan l Aventurier et Lulu l Intrepide, repartons donc avec Prakash et Ramesh pour 5 heures de marche par les petits sentiers de la jungle. Au bout d une heure, dans une foret qui n abrite pas de faune sauvage habituellement, nous “tombons” sur un gros rhino affale et blesse. Nous approchons apres un grand detour, suffisamment pour apercevoir les blessures sur sa cuirasse. La bataille probablement territoriale a ete perdue par celui-la. Nous alternons les paysages de forets immenses ou les arbres ploient sous le poids des lianes qui s enroulent autour d eux et de bord de riviere ou Lulu apercoit le roi des crocodiles en contrebas sur la berge, pres de 4 metres de long…

Retour a Sauraha, fourbus, emus et enthousiastes pour ce cadeau de noel plutot original !

Lysiane prend un cours de momos a midi et Lulu se paye le luxe d un jus de pomme fraichement presse sur la plage, seule, au couchant… royal !