Vendredi 24 novembre – De Oualidia à Moulay Bousselham

Une super nuit pour tout le monde, un super petit-déjeuner, une super balade en front de mer et zou, nous prenons la route à 9h30, direction Moulay Bousselham, une belle lagune où les oiseaux migrateurs affluent. Il nous reste 4 nuits au Maroc, on se dit que 2 nuits peuvent être bien pour optimiser le repos, quitte à rouler pas mal aujourd’hui ! L’autoroute défile sous les roues de Baleifant, au milieu de beaucoup de belles voitures (Mercedes, jaguar, BMW, Audi…). Minibolide écrase complet de 9h45 à 11h50, le temps de trouver une aire de repos pour le déjeuner il est 12h05, super timing. C’est là que ça se gâte… Pour le repas du midi, nous avons le choix entre un café classique où se poser avec Trotti est pas facile (sale…) et… un McDo, aseptisé tout nettoyé avec de beaux et grands jeux pour se défouler… Arrrffff à nouveau, des années que nous n’avions pas mis les pieds (et nos estomacs !!) là-dedans… 2h de pause trop top pour Minibolide, 12h de digestion difficile pour nous… 🙂

Nous repartons pour 1h30 de route, avec 2 arrêts “je me défoule” sur les aires de jeux pour enfants trouvées, car la journée en voiture, ça commence à faire long… Le camping est très venté, nous tentons une maison d’hôtes de notre guide. A peine un écriteau sur la villa face à la mer, une dame qui ne parle pas un mot de français (la première dans un hébergement !!), elle nous montre une suite mais nous supposons que c est bien trop cher. Elle nous emmène dans une autre chambre à l’étage du jardin, toujours vue mer, nous galerons à nous comprendre sur le prix exact et les repas inclus ou non.  Nous décidons d’aller voir à quelques pas un dernier hôtel… Impossible à trouver. Il est 18h, la nuit est là ou presque. Malgré un mauvais feeling, nous décidons de prendre la chambre vue, on sait toujours ce que l’on a mais jamais ce qu’on aurait pu avoir ailleurs !! Et puis c’est quand meme classe d’avoir une villa comme ca pour soi, petit salon VIP, terrasse face à l’océan… Ambiance très personnelle car maison d’hôtes anglaise, beaucoup de chichi, broderies, statues en marbre… On essaie de comprendre à quelle heure est le repas, la dame nous montre 20h30 sur l’horloge au mur. OK, super, ce sera l’occasion de faire notre premier repas pendant que Minibolide dort, autant donc dire notre premier repas TRANQUILLE, sans se dépêcher de manger pendant que l’autre la gère avant de se passer le relais ! Mais au fil de la soirée, on se rend compte que la femme est partie, la cuisine est fermée… Ce n’est donc pas 20h30 mais 8h30 le petit-déjeuner. Le positif, nos estomacs apprécieront cette pause après le Macdo de midi ! Plus tard, une voix d’homme, que Panpan va voir. Il parle français, yeesss, et nous dit que le petit-déjeuner sera en fait à 9h et que demain soir la maison est complète. OK… Chaque chose en son temps, on se cale un moment sur la terrasse face à la mer, en écoutant le bruit assourdissant des vagues, avant de se glisser dans nos duvets bien douillets comme il n’y a pas DZ chauffage ici…

Plusieurs coups de téléphone restés sans réponse dans la maison très tard le soir, des coups à la porte très tôt le matin, des boiseries qui craquent avec le vent, des portes qui ne s’ouvrent plus alors qu’on vient de sortir et que l’on souhaite rentrer… Brrrrrr Même Minibolide a une tête fatiguée ce samedi matin et est toute grognon. Allez zou, on plie bagage et on se caaaaassssssseeeee de cette villa 🙂 Direction Asilah, plus au nord, où du coup nous allons passer a priori 3 nuits !