Lundi 13 et mardi 14 novembre – De Merzouga aux gorges de Dades

Après une soirée d’anniversaire surprise organisée par l’hôtel avec un groupe d’hommes musiciens et un beau gâteau à partager avec les gens présents, nous repartons ce lundi matin le coeur léger vers les gorges de Todra, bien que reveillés à 6h30 par des “miam miam” insistants… Beaucoup de femmes en burka noire dans les villages, un paysage désertique jusqu’à ce que nous prenions l’embranchement des gorges, une belle palmeraie, des villages perchés, un hôtel tout pourri tout bruyant et une chaussure de Minibolide égarée lors d’un arrêt changement de couche…

La nuit toute pourrie a été suivie d’un petit déjeuner très froid dehors à 7h30 (en général il est compris dans le prix de la nuit mais là c’était beaucoup trop cher pour la prestation alors nous avons savouré nos flocons d’avoine – purée d’amande). Nous poursuivons voir l’endroit le plus étroit des gorges avec de belles falaises de grimpe, avant de faire demi-tour pour se diriger vers les gorges de Dades un peu plus loin. Un arrêt déjeuner carnage dans une auberge avec beaucoup trop de bibelots fragiles à portée de Minibolide, un vomi sur leur beau tapis (un morceau de pain mal passé)… Les gorges sont grandioses, la route d’élève en des lacets serrés, le panorama sublime sur ces roches rouges sur fond de palmeraie verdoyante. Nous trouvons par un heureux hasard notre hôtel pour 2 nuits, très propre, un bon thé d’accueil, un dîner excellent de soupe / tajine local / fruit yaourt (la demi-pension est presque proposée d’office ici), du chauffage dans la chambre, un bain pour Trotti qui atteint des niveaux de crasse même pas imaginables, une douche bouillante pour nous… What else ?! 🙂