Du vendredi 10 au dimanche 12 novembre – De la palmeraie d’Aufous à Merzouga

Vendredi soir, nous avons dormi sous tente, dans la palmeraie d’Aufous, au camping Hakkou, où nous étions seuls. Après des centaines de kilomètres de désert sans verdure, voilà qui fait du bien !! Ahmad nous accueille avec un thé à le menthe sauvage de son terrain, et nous invite à dîner chez lui le soir, pour que Trotti puisse jouer avec sa fille qui a environ le même âge.

Nous voilà donc à aller prendre notre souper chez sa famille, à 1km. Une pièce commune, toute la famille par terre autour d’une petite table, femmes, anciens, enfants. Pendant que Mininous déguste son petit pot bio carotte-patate douce-quinoa et enfourne son biberon de lait maternisé, les 4 enfants se partagent 1 bol de semoule sèche… Elle observe avec attention son entourage, avant de prendre ses repères et d’aller jouer avec les autres, les mamans la prennent sur leurs genoux pendant que nous degustons notre repas : salade tomate poivron, tajine de légumes, dattes fraiches. Car nous sommes dans la période de récolte des dattes que notre hote cultive. Une tuerie !!!!!!! Nous repartons le ventre plein (la miss a adoré le tajine aussi), toujours en mesurant la chance que nous avons.

La nuit sous tentes (une pour Panpan, une que je partage avec Trotti) est au top avec les petits oiseaux et le silence. Trotti a dormi jusqu’à 8h le matin dans ce petit cocon, alors qu’elle est plutôt levée à 6h30 depuis le début du voyage (7h30 en France). Petit-dejeuner servi au camping, nous découvrons le sirop de dattes… On vous laisse imaginer le goût, nous on a fini notre portion 🙂

Ahmad nous emmène visitée la coopérative de dattes où travaillent 6 femmes, avant d’embarquer avec nous jusqu’à Merzouga, portes du désert. Il réserve le déjeuner chez un ami à lui, le Café Nora, qui ne sert à manger qu’aux personnes accompagnées de guides. Salade fraiche, pizza berbère (énorme pain fourré, délicieux), lamelles d’oranges à la cannelle et dattes. Il nous demande de le déposée à une auberge, où nous visitons les chambres…mais pra rapport à ce que nous avions repéré pour passer ces 2 nuits de mon anniversaire, nous décidons de décliner. Nous tentons notre chance à l’hôtel Kanz Erremal. Inimaginable d’être là, nous avons une chambre familiale dans une des 4 tours de l’hôtel, avec vue sur les dunes, la terrasse de l’hôtel a les pieds dans le sable et les dromadaires attendent à 20m… Oui oui oui !!!!

Nous profitons donc de ce séjour dans ce décor incroyable, petite balade en dromadaire ce matin d’une heure, un joli souvenir pour Minibolide. Et puis thé à la menthe en mode repos, on ferme les yeux, on les rouvre…et on hallucine toujours autant !

Nous poursuivrons demain le périple en remontant les vallées successives en direction de Ouarzazate.

Merci la vie, merci le voyage, nous sommes heureux 🙂

(Toujours pas d ordi et connexion wifi hasardeuse alors pas de photo désolée…)